Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

La mouche de saint Jean

Mouche de saint Jean, mouche de saint Marc, ces diptères sont des Nématocères comme les moustiques et les tipules. Leur nom usuel vient de la période de l’année à laquelle on les voit parfois pulluler.

Bibio johannis Linnaeus,1767

La mouche de la saint Jean

Un mâle de Bibio johannis sur le tronc d’un noisetier. Caen (14) 04/04/2014.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Diptère, Nématocère

Famille des Bibionidae

ETYMOLOGIE :

Bibio vient du latin, ce mot désignait un moucheron mais aussi un petit oiseau. Le nom d’espèce, johannis, signifie « de Jean » qui est fêté le 24 juin. Une espèce proche Bibio marci est appelée mouche de saint Marc.

Le mâle de Bibio johannis a de gros yeux contigus. Caen (14) 04/04/2014.

DESCRIPTION :

            Taille : sa taille est comprise entre 4 et 7 mm.

            Forme, allure : c’est un moucheron qui présente un net dimorphisme sexuel. Les mâles ont des antennes filiformes (Nématocère) avec un flagelle de 7 articles. Le corps est noir avec une forte pilosité sur la tête, le thorax et les pattes. Les yeux sont gros et contigus. Les ailes sont vitreuses avec un ptérostigma noir. Les fémurs sont noirs, le reste des pattes est roux, plus foncé sur les pattes antérieures qui paraissent parfois presque noires. Les femelles ont les yeux plus petits et séparés. Leurs pattes sont orangées avec les articulations noires.

            Coloration : noir et roux.

            Comportement : ce moucheron vole souvent au ras de l’eau où il est régulièrement gobé par les poissons. Les pêcheurs à la mouche utilisent d’ailleurs une mouche artificielle qui imite cet insecte et qui est appelée « black gnat ».

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Bibio johannis. Saint Aubin d’Arquenay (14) 06/04/2015.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce présente dans toute l’Europe.

HABITAT : c’est une espèce de milieu plutôt humide, prairies, bocage, jardins, parcs.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à juin.

Avec une année de décalage, un autre mâle de Bibio johannis sur le même noisetier. Caen (14) 10/04/2014.

BIOLOGIE :

            Alimentation : les adultes butinent et sont considérés comme pollinisateurs. Les larves se nourrissent dans l’humus et le terreau, ils consomment aussi les racines et peuvent se révéler des ravageurs de certaines cultures.

La femelle de Bibio johannis a de petits yeux. Caen (14) 23/03/2020.

            Reproduction : après l’accouplement, les femelles pondent dans le sol leurs œufs par paquets de plusieurs centaines. Elles choisissent des endroits riches en matière organique, fumier, terreau, humus, dont les larves se nourrissent. Elles consomment aussi des racines. Leur développement comporte 6 stades successifs, elles hivernent et reprennent leur développement au printemps. Elles sont grégaires et ressemblent aux larves de tipules mais avec une tête noire bien distincte et ne dépassent pas 20 mm. Les émergences sont souvent massives et concernent des centaines d’individus.

Une femelle de Bibio johannis prend le soleil sur un euphorbe. Caen (14) 23/03/2015.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES SUR LES DIPTÈRES :

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES DIPTÈRES :

Diptera.info (UK – en anglais)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.