Fiches liées au terme géométridé


La timandre aimée

Un géométridé assez facile à reconnaître, ses ailes sont pointues, et au repos, il exhibe une ligne rousse continue entre les ailes antérieures et postérieures.

Timandra comae

Le talisman, la phalène anguleuse

Timandra comae

Timandra comae

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 15 et 18 mm , soit environ 30 mm d’envergure.

Forme, allure : papillon assez facile à reconnaître. Les ailes sont anguleuses, de couleur crème, mais finement mouchetées. Une ligne plus sombre traverse l’aile antérieure en diagonale et se poursuit à travers l’aile postérieure. Les ailes ont une marge rose très caractéristique, bien que parfois ces couleurs s’estompent. Une deuxième ligne moins contrastée est aussi visible.  Le mâle a les antennes bipectinées.

Coloration : blanc crème avec une ligne pourpre et les marges roses.

Comportement : on le trouve souvent posé dans la végétation basse. C’est une espèce attirée par la lumière.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Timandra comae

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : presque toute l’Europe, France entière. Espèce commune.

HABITAT : lieux riches en végétation, plutôt humides : prairies, mais aussi parcs et jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les trois générations se succèdent à partir de mai-début juin, puis début juillet-mi septembre et enfin, mi-septembre-novembre. Ce sont les chenilles qui hivernent.

Timandre aimée

Timandre aimée

BIOLOGIE :

Alimentation : la plante-hôte principale est l’oseille sauvage, mais d’autres plantes sont aussi consommées : rumex, renouées, arroche,

Reproduction : il y a deux générations par an, trois dans le sud de l’aire de répartition.

REMARQUES :

Timandra comae

Timandra comae

RÉFÉRENCES :

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins. (sous le nom Colothysanis amata).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins. (sous le nom Timandra griseata).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion. (sous le nom Timandra griseata).

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé. (sous le nom Timandra griseata).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. ((sous le nom Timandra amata).

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

The moths of Hampshire and Isle of Wight

La mélanippe de l’alchémille

Cette phalène se rencontre partout, et elle est même active en butinant dans la journée. Mais on peut la voir la nuit car lumière l’attire.

Epirrhoe alternata

L’alternée, la phalène du pied de lion

Epirrhoe alternata

Epirrhoe alternata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : aile antérieure : 14 mm

Forme, allure            : papillon clair avec une alternance de bandes sombres et claires parallèle et dans le sens transversal. Une fine bande sombre au milieu de la principale bande claire est caractéristique de l’espèce. Se pose avec les ailes étalées à la manière d’un Rhopalocère.

Coloration : bandes brunes sur fond crème.

Comportement : l’adulte se rencontre de jour, aussi au crépuscule. Papillon attiré par la lumière.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

mélanippe de l'alchémille

mélanippe de l’alchémille

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute l’Europe jusqu’en Asie. Commune partout en France.

HABITAT : bords de chemin, lisières de forêt, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à octobre.

BIOLOGIE :

Alimentation : l’adulte butine. La chenille sur développe sur différentes espèces de Galium.

Reproduction : Deux générations par an.

REMARQUES :

mélanippe de l'alchémille

mélanippe de l’alchémille

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

The moths of Hampshire and Isle of Wight

La vieillie

Un petit papillon très clair qui sort le soir de la végétation du jardin.  Vu de près, il est joliment ponctué.

Idaea seriata

La voisine

Idaea seriata

Idaea seriata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 9 et 11 mm, soit une envergure de l’ordre de 2 cm.

Forme, allure : Les ailes sont grises plus ou moins foncées, et ponctuées de points gris sombres. Un point plus gros au centre de chaque aile permet de reconnaître cette espèce.

Coloration : gris clair pointillé de sombre.

Comportement : reste posé le jour, bien à plat sur une vitre ou un mur.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Idaea seriata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : presque toute l’Europe, et dans la France entière.

HABITAT : bocage, jardins, souvent près des maisons.

la vieillie

la vieillie

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à octobre.

BIOLOGIE :

Alimentation : la chenille semble préférer les feuilles fanées mais est assez éclectique (silènes, pommiers, chèvrefeuilles, plantain, orties)

Reproduction : 2 générations par an, une seule dans le nord de son aire de répartition. Ce sont les chenilles qui hivernent.

REMARQUES : le genre Idaea comprend environ 70 espèces visibles en France.

Idaea seriata

Idaea seriata

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths  

Hantsmoths – The moths of Hampshire and Isle of Wight

la voisine

la voisine

La brocatelle d’or

Les Géométridés sont les papillons dont les chenilles sont dites « arpenteuses » à cause de leur manière de progresser. La brocatelle d’or est effectivement dorée, avec des fines lignes sombres.

Camptogramma bilineata

Camptogramma bilineata

Camptogramma bilineata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE : Camptogramma = dessin courbe et bilineata = à deux lignes

DESCRIPTION :

Taille : entre 13 et 16 mm pour l’aile antérieure

Forme, allure : La brocatelle d’or a une silhouette triangulaire au repos. La dominante est jaune, plus ou moins vif ou brunâtre, avec de nombreuses lignes sinueuses plus foncées, et deux lignes grisâtres.

Coloration : dominante jaune

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Camptogramma bilineata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute la France et toute l’Europe.

HABITAT : très varié : haies, jardins même urbains, lisières de bois, landes, prairies,

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai-juin à août-septembre.

Camptogramma bilineata

Camptogramma bilineata

BIOLOGIE :

Alimentation : les chenilles se développent sur de nombreuses plantes : laiteron, pissenlit, gaillet, armoise, oseille etc.

Reproduction : il y a une ou deux générations par an selon la latitude. Les œufs sont pondus sur les feuilles des plantes-hôtes. Ce sont les larves qui passent l’hiver, en restant sur la plante-hôte. La chenille mesure jusqu’à 24 mm, elle varie du vert au roux ou au gris, avec une ligne latérale large et claire. Les limites entre les segments sont jaunes ou roses.

REMARQUES :

la brocatelle d'or

la brocatelle d’or

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths  

The moths of Hampshire and Isle of Wight

L’incertaine

Elle s’envole à la tombée du jour, et la lumière l’attire, il n’est pas rare de la trouver le matin posée sur les vitres de la maison où elle passera la journée.

Xanthorhoe fluctuata

La phalène ondée

 

Xanthorrhoe fluctuata

Xanthorrhoe fluctuata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

Xanthorhoe veut dire « qui coule jaune », et fluctuata veut dire « hésitant, irrésolu, incertain »

En anglais, ce papillon s’appelle « garden carpet », le tapis de jardin. Le terme « carpet » désigne toutes les espèces du genre Xanthorhoe.

l'incertaine

l’incertaine

DESCRIPTION :

Taille : envergure environ 25 mm, l’aile antérieure mesure de 13 à 16 mm.

Forme, allure : l’imago est gris blanc avec des tâches brun noir. Généralement il y a 3 tâches de chaque coté. Le thorax et la base des ailes sont brun foncé. Au repos, la forme générale est triangulaire. La chenille varie en couleur du vert au brun, avec des formes en losange sur le dos.

Coloration : gris et brun foncé.

Comportement : s’observe le plus souvent posé à plat sur un mur. Vole à la tombée du jour, est attiré par la lumière.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 Xanthorhoe fluctuata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute l’Europe, partout en France. C’est une espèce très commune.

HABITAT : recherche des sites bien exposés, jardins même en ville.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : les chenilles se développent sur les crucifères (Diplotaxis, Alliaria, Lobularia, Brassica).

Reproduction : 2 à 3 générations par an selon les régions.

REMARQUES :

 

Xanthorrhoe fluctuata

Xanthorrhoe fluctuata

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

The moths of Hampshire and Isle of Wight

La boarmie rhomboïdale

Attirée par la lumière elle est venue plusieurs fois se poser sur la vitre de la salle à manger, où elle a passé toute la journée immobile.

Peribatodes rhomboidaria

La boarmie commune

Peribatodes rhomboidaria

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 30 et 38 mm , l’aile antérieure mesure entre 17 et 24 mm

Forme, allure : cette phalène est toute tachetée de noir sur un fond plus clair. Des motifs concentriques en demi-cercle s’ouvrant vers l’avant ornent les ailes antérieures. Les bords des ailes antérieures et postérieures sont frangés. Le mâle a des antennes fortement pectinées.

Coloration : gris ou jaunâtre tacheté de noir

Comportement : les ailes sont bien étalées au repos (comme un papillon de jour).

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Peribatodes rhomboidaria

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : commun dans l’Europe entière, et en Asie mineure.

HABITAT : forêts, bois, jardins même en ville, landes.

PÉRIODE D’OBSERVATION : observable en vol d’avril à septembre. Plusieurs générations par an.

BIOLOGIE :

Alimentation : la chenille est polyphage et on la trouve sur le lierre, l’aubépine et d’autres arbustes dont le saule. (nom anglais = willow beauty = beauté du saule).

Reproduction : la chenille est brun-rouge, c’est elle qui hiverne.

REMARQUES : la coloration est assez variable, certains individus étant très sombres.

la boarmie rhomboïdale

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

Chinery, 2004

Carter & Hargreaves, 2008

Robineau, 2011

Waring & Townsend, 2004

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

UK Moths

Hantsmoths – The moths of Hampshire and Isle of Wight

L’éphyre trois cerceaux

Beaucoup d’espèces du genre Cyclophora se ressemblent, leur coloration est en outre assez variable d’une génération à l’autre. Il conviendra d’âtre assez prudent dans la détermination.

Cyclophora ruficillaria

 

Cyclophora punctaria

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE : Cyclophora = qui porte un cercle, et ruficillaria =

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 13 et 16 mm.

Forme, allure : les ailes sont blanc crème pointillées de brun rouge. 3 cercles concentriques plus ou moins nets se prolongent de l’aile antérieure à l’aile postérieure.

Coloration : papillon blanc-crème moucheté.

Comportement : papillon « de nuit » que l’on peut rencontrer le jour. Il est attiré par la lumière.

 

l’éphyre ponctuée

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Espèce présente dans tout le sud-ouest de l’Europe. Présente en France dans tout l’ouest, le centre et le sud-est.

HABITAT : forêts de chênes, lisières.

PÉRIODE D’OBSERVATION : d’avril à septembre (2 générations se succèdent).

BIOLOGIE :

Alimentation : la plante hôte principale est le chêne.

Reproduction : il y a deux générations par an. C’est sous forme de chrysalide fixée à une feuille de chêne qu’il passe l’hiver. La chenille est verte (c’est une chenille « arpenteuse »).

REMARQUES : plusieurs espèces de Cyclophora se ressemblent beaucoup.

 

Cyclophora punctaria

RÉFÉRENCES :

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français 

Lépidoptères de France

Butterflies and moths of Switzerland 

UK Moths