Fiches liées au terme argus


L’argus bleu nacré

Cet argus se rencontre dans les endroits secs, calcaires et ensoleillés. La chenille a la particularité de s’entourer de fourmis qu’elle attire pour se protéger des prédateurs.

Polyommatus coridon (ex- Lysandra coridon)

Polyommatus coridon

Polyommatus coridon

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : Polyommatus = qui a beaucoup d’yeux (allusion aux nombreuses taches de la face inférieure) et Coridon = nom d’un berger.

Son nom anglais est « chalkhill blue », le « bleu de la colline calcaire ».

l'argus bleu nacré

l’argus bleu nacré (femelle)

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 30 et 35 mm

Forme, allure : le mâle est bleu clair brillant avec une large bande marginale noire sur le dessus des ailes et brun clair dessous. Le bord des ailes est frangé de blanc entrecoupé de noir. La femelle est brun terne sur le dessus, avec des lunules de couleur orange sur la marge des ailes postérieures et châtain sur le dessous. Les ailes antérieures ont des taches noires sur le dessous, et les ailes postérieures des ocelles noirs cerclés de blancs (cf. Polyommatus = plusieurs yeux).

Coloration : mâle bleu argenté, femelle brune.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER : individu mâle.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Europe moyenne et méridionale, sud de la Grande Bretagne. Partout en France. Ce n’est pas une espèce très commune, même si elle peut être localement abondante.

HABITAT : friches sèches, prairies calcaires ensoleillées, coteaux calcaires.

Polyommatus coridon

Polyommatus coridon

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mi-juin à septembre

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent essentiellement les fleurs de marjolaine, de centaurées et de chardons. La plante-hôte où se développent les chenille est l’hippocrepide à toupet ou fer à cheval (Hippocrepis comosa), plus rarement la coronille bigarrée (Securigera varia), également sur les vesces et les trèfles.

Reproduction : Il n’y a qu’une génération par an. Les œufs sont pondus en août isolément sur les feuilles et les tiges de la plante-hôte. Ils éclosent l’année suivante. La chenille est vert-pâle, courte et aplatie, avec deux lignes longitudinales jaunes bien nettes sur le dessus et deux autres plus fines en dessous. Elle atteint 16 mm. Après environ 10 semaines de vie larvaire, la nymphose a lieu à terre au pied de la plante.

REMARQUES : la chenille de l’argus bleu nacré est dite « myrmécophile », elle attire les fourmis par un parfum attractif et des sécrétions sucrés et riches en acides aminés. Elles secrètent également une substance qui inhibe l’agressivité des fourmis. Celles-ci jouent un rôle protecteur de la chenille contre des prédateurs ou des parasitoïdes.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999). (sous le nom Lysandra coridon).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion. (sous le nom Lysandra coridon).

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan. (sous le nom Lysandra coridon)

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.). (sous le nom Lysandra coridon).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Lycaena corydon).

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

Le collier de corail

C’est un argus de petite taille, fréquent dans les prairies sèches en terrain calcaire. Le mâle et la femelle ont le dessus brun avec des taches oranges.

Aricia agestis

L’argus brun

Aricia agestis

Aricia agestis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE :

En anglais : « brown argus » = argus brun.

DESCRIPTION :

Taille : l’envergure est comprise entre 2,3 et 3 cm.

Forme, allure : les deux sexes sont semblables avec le dessus des ailes brun sombre, et une rangée de taches orangées à la marge des ailes. Le dessous des ailes est brun très clair, avec des points noirs entourés de blanc et une bande de taches orangées à la marge des ailes.

Coloration : brun et orange

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans l’Europe entière, sauf le nord les Iles britanniques et la Scandinavie.

HABITAT : prairies fleuries et bien exposées, généralement en terrain calcaire, dunes.

PÉRIODE D’OBSERVATION : vole de mi-avril à début octobre.

le collier de corail

le collier de corail

BIOLOGIE :

Alimentation : les imagos butinent préférentiellement les fleurs de fabacées.

Reproduction : Il y a deux générations par an (trois dans le sud de l’aire de répartition). La femelle pond sous les feuilles de géraniacées et sur les fleurs d’hélianthème. La chenille est verte et aplatie, elle atteint 13 mm et elle est très homochromique. C’est la chenille qui hiverne. La chrysalide est posée sur le sol, ancrée grâce à un fil de soie.

REMARQUES :

Aricia agestis

Aricia agestis

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Laplanche & Corge, 2008. Papillons de Méditerranée. Edisud.

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins.

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine 

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français 

Lépidoptères de France

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

L’azuré des nerpruns

Les Lycaenidae sont représentés par de nombreuses espèces, pas toujours faciles à identifier. Celui-ci n’étale que rarement ses ailes,  mais la face inférieure pointillée est assez caractéristique.

Celastrina argiolus

Argus à bande noire

Celastrina argiolus

Celastrina argiolus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : argiolus = petit argus

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 2,6 et 3,4 cm

Forme, allure : le dessus des ailes est bleu clair avec une bande noire qui est étroite chez le mâle et large chez la femelle. Le dessous des ailes est bleu très pâle avec des points noirs.

Coloration : bleu clair et noir

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Celastrina argiolus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : presque toute l’Europe, France entière. Espèce commune.

HABITAT : lisières de bois, haies, parcs, jardins même en ville.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à octobre.

l'azuré des nerpruns

l’azuré des nerpruns

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes se nourrissent de nectar et de miellat de puceron.

Reproduction : deux générations par an.  Les œufs de la première génération sont pondus surtout sur le nerprun, ceux de la seconde sur le lierre, mais les chenilles se développent sur une vingtaine de plantes.  La chenille est verte, parfois rougeâtre avec une ligne claire latérale, elle atteint 13 mm. La chrysalide hiberne, fixée sous une feuille.

REMARQUES :

Celastrina argiolus

Celastrina argiolus

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Lycaena argiolus).

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français 

Lépidoptères de France

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland  

Le cuivré commun

C’est un argus, mais il n’est pas bleu, il est brun et orangé, assez commun, et il aime le soleil.

Lycaena phlaeas

L’argus bronzé

Lycaena phlaeas

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : Lycaena = louve (surnom de Vénus)

son nom anglais « small copper » ou « petit cuivré » est proche du nom français

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 22 et 27 mm

Forme, allure : papillon de taille moyenne

Coloration : Ailes antérieures : dessus orange avec une large bordure brun foncé et des tâches brunes. Ailes postérieures : dessus brun foncé avec une large bande orange et des petits points bleus. Le dessous des ailes est brun assez clair  avec des tâches sombres. Les sexes sont identiques.

Comportement : le cuivré commun se pose fréquemment sur le sol.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

lycaena phlaeas05

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute l’Europe jusqu’en Asie, Afrique du Nord. Dans la France entière, espèce commune.

HABITAT : milieux ouverts, en général plutôt sablonneux, bordures de chemins, friches avec des herbes et des fleurs. Terrains ensoleillés.

PÉRIODE D’OBSERVATION : d’avril à octobre (parfois même jusqu’en novembre).

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent les fleurs (marjolaine, luzerne). La chenille se trouve sur les Rumex, principalement l’oseille des prés ou grande oseille, Rumex acetosa.

Reproduction : il y a 3 à 4 générations par an. Les femelles pondent sur la face inférieure des feuilles de rumex. C’est la chenille qui hiverne, elle est verte avec 3 bandes longitudinales de couleur rouille ou rose. C’est une chenille onisciforme, c’est à dire qui ressemble à un cloporte. Elle mesure jusqu’à 15 mm. La nymphose a lieu au  sol. La chrysalide est marron clair et pointillée.

REMARQUES :

Lycaena phlaeas

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

L’argus bleu

Azuré, Argus, ce sont des petits papillons bleus qui volent assez rapidement de fleur et fleur. Il en existe de nombreuses espèces et les déterminer n’est pas chose aisée.

Polyommatus icarus

L’azuré de la bugrane

L’azuré commun

Polyommatus icarus femelle

Polyommatus icarus femelle

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : Polyommatus = aux nombreux yeux (allusion aux taches sur les ailes) et icarus = de Icare

Polyommatus icarus mâle

Polyommatus icarus mâle

DESCRIPTION :

Taille : L’argus bleu mesure entre 25 et 30 mm d’envergure.

Forme, allure : les sexes sont différents. Le mâle a le dessus des ailes bleu violet clair, elles sont unies avec une fine ligne noire sur tout le bord des ailes et une frange totalement blanche. La femelle est brune avec des reflets bleus et une rangée de tâches oranges au bord des 2 paires d’ailes. La face inférieure des ailes est grisâtre avec une rangée de tâches oranges le long du bord et des points noirs cerclés de blanc.

Coloration : dessus tout bleu chez le mâle, brun à reflets bleus chez la femelle.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : C’est sans doute l’espèce de lycènes la plus courante. Il est présent dans toute l’Europe.

HABITAT : L’argus bleu a de grandes capacités d’adaptation à différents milieux.  On le trouve dans des milieux ouverts ou semi-ombragés, c’est un habitué des terrains calcaires chauds et secs : carrières, pelouses calcaricoles, steppes, mais aussi des prairies fleuries et des friches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’argus bleu vole de fin mars à novembre, il présente 2 à 3 générations par an en Europe du Sud et une seule dans le Nord.

argus bleu, femelle

argus bleu, femelle

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes butinent les papillonacées. La chenille se trouve aussi sur les papillonacées : principalement le lotier corniculé, mais aussi le trèfle, la luzerne, la bugrane.

Reproduction : Les femelles pondent leurs œufs sur les fleurs de la plante-hôte. La chenille mesure 13 mm, elle est vert clair avec une ligne longitudinale dorsale claire, une ligne latérale claire également, et des sortes de motifs striés sur les cotés. Il peut y avoir une, deux ou trois générations par an et ce sont les chenilles qui hivernent.

REMARQUES :

l'azuré commun

l’azuré commun

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Lycaena icarus)

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland