Deraeocoris flavilinea (la miride à ligne jaune)

Cette petite punaise que l’on a longtemps cru endémique de Sicile a discrètement envahi toute l’Europe de l’Ouest. Elle est aujourd’hui commune dans de nombreuses zones boisées y compris en milieu urbain.

Deraeocoris flavilinea A.Costa,1862

Deraeocoris flavilinea photographiée dans un parapluie japonais après battage des branches d’un noisetier dans un jardin péri-urbain.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Miridae

ETYMOLOGIE :

Deraeocoris signifie « punaise à collier » et flavilinea « à ligne jaune »

Cette espèce d’introduction relativement récente n’a pas de nom vernaculaire ni en français ni dans une autre langue.

Deraeocoris flavilinea

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure entre 7 et 8 mm.

Forme, allure : c’est une petite punaise de forme ovale, dont on remarque l’aspect brillant et la petite tête. Chez les Miridae, la tête ne porte pas d’ocelles. Les hémélytres ont différentes nuances de brun brillant, ce qui rend parfois l’identification délicate, d’autant qu’il existe chez cette espèce un dimorphisme sexuel : les mâles sont généralement plus sombres que les femelles qui sont plutôt orangées. L’avant et l’arrière du pronotum présentent un liseré clair, qui vers l’avant souligne un collier. De même les cotés du scutellum sont clairs chez les deux sexes. Les pattes rayées sont importantes à considérer pour éviter la confusion avec Deraeocoris olivaceus. C’est une espèce macroptère, apte au vol.

Coloration : nuances variées de brun à orangé.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Deraeocoris flavilinea

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce a été décrite pour la première fois en 1862 en Sicile où elle fut considérée comme endémique avant d’être identifiée en Corse en 1961. C’est à partir des années 1980 qu’elle fut découverte dans une grande partie de l’Europe : France continentale (1984), Italie ( ?), Allemagne (1985), Pays-Bas (1985), Suisse (1987), Grande Bretagne (1996), Luxembourg (1992), Belgique (1994), Autriche (2002), République tchèque (2003), Suède (avant 2005), Espagne (2006), Danemark (2006), Bulgarie (2011), Pologne (2013), Hongrie (2014). .

HABITAT : bois, parcs, jardins, lisières. C’est une espèce que l’on trouve souvent sur les avenues plantées de platanes.

Deraeocoris flavilinea

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une espèce omnivore, elle ne nourrit de la sève de plusieurs arbres (érables, noisetier, tilleul, frêne et d’autres arbres et arbustes), mais principalement de pucerons et des pupes de coccinelles.

Reproduction : il y a une seule génération par an. Ce sont les œufs qui hivernent.

Deraeocoris flavilinea

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES HÉMIPTÈRES :

British Bugs (UK – en anglais)

Danmarks Blomsterttæger (Danemark – en danois)

Heteroptera of Slovania (Slovénie – en anglais)

Wanzen Europas (Allemagne – en allemand et en anglais)

Die Familien der Wanzen (Allemagne – en allemand)

PUBLICATION CONCERNANT CETTE ESPECE :

Á. Varga**, D. Korányi, A. Haltrich & V. Markó, 2014. First record of Deraeocoris flavilinea in Hungary (Heteroptera, Miridae:Deraeocorinae)*. Folia ent. hung. 75, 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.